21 jours pour changer une habitude : mythe ou réalité?

Tous les sujets traitant de développement personnel en général et des habitudes en particulier indiquent que le cerveau intègre une nouvelle habitude après 21 jours minimum. Mais est-ce bien suffisant?

 

Changer ses habitudes

Le cerveau et les habitudes

Le mythe des 21 jours

C’est au Docteur en chirurgie plastique Maxwell Maltz, dans les années soixante, que l’on doit cette théorie des 21 jours pour changer ou façonner une habitude. Tous les grands professionnels du développement personnel ont donc repris cette idée.

Cependant le calcul du Docteur Maltz était uniquement fondé sur ses propres jugements. En effet il constata que le laps de temps de 21 jours était nécessaire, en général, à ses patients pour s’habituer à un nouveau visage par exemple. Aucune étude très précise n’étayait cette affirmation.

En fait le Docteur Maltz a bien mentionné 21 jours comme étant un temps MINIMUM pour changer une habitude! Ce qui signifie, en clair, que parfois il faut plus de temps pour changer une habitude! Continuer la lecture

10 techniques gratuites pour lâcher prise

Lorsque nous sommes tendus, énervés, nous avons tous entendu dire atour de nous:« tu devrais lâcher prise! »

magnolia

Le conseil du lâcher-prise

Lâcher prise est un précieux conseil… oui mais que dois-je faire? Comment faire pour lâcher prise?

  1. Notre esprit est hyper actif et nous nous épuisons. Il convient de prendre conscience de cet état de stress.
  2. Ensuite s’autoriser à mettre en place des techniques connues pour immédiatement faire retomber la pression en régulant le système nerveux autonome. Pour cela il faut accepter de prendre du temps nécessaire pour soi!

Les techniques du lâcher-prise

Continuer la lecture

Je pratique l’EFT et je me libère des tensions

La Technique de Libération Émotionnelle (EFT) est importante dans le sens où elle fait appel à une sorte de super apprentissage; c’est comme si on appuyait sur un bouton d’enregistrement dans le subconscient! – Bruce Lipton

La Méthode EFT

La pratique de l’EFT se répand de plus en plus comme une traînée de poudre à travers le monde.

L’E.F.T (Emotional Freedom Techniques), est une  Méthode de phsycho énergie de Libération Émotionnelle. La psychologie énergétique, (Psycho Energy), est une branche de la psychologie moderne regroupant des techniques psychothérapeutiques considérant l’Homme dans sa globalité, corps/esprit.

Cette Méthode est née de la rencontre entre la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Psychologie Occidentale. Elle est décrite comme étant une acupuncture des émotions sans aiguilles!

Méthode très douce, non traumatisante, elle ne fait pas revivre les traumatismes passés, son efficacité est durable. Elle est cliniquement validée, des études se poursuivent.

Découverte aux USA cette Méthode est validée par de nombreuses études scientifiques effectuées par les plus grandes universités américaines (Austin, Michigan, Harvard Medical School, Yale, JFK University)

L’E.F.T, mis au point par Gary Craig s’appuie sur les travaux du Dr Roger Callahan, qui soulageait rapidement ses patients en exerçant des acupressures pour gérer leurs émotions négatives.

La cause de toute émotion négative est une perturbation du système énergétique corporel – G. Craig

Continuer la lecture

La cohérence cardiaque pour gérer mon stress

Voici dans cet article une aide simple et efficace pour faire tomber la pression du quotidien.

Réveil

La cohérence cardiaque : votre atout pour accompagner votre stress

S’il est impossible d’agir volontairement sur le rythme cardiaque pour le réguler, nous pouvons agir volontairement sur notre système respiratoire.
Grâce à notre respiration nous pouvons intervenir sur notre fréquence cardiaque.

La cohérence cardiaque est une bonne alternative pour gérer son stress.

Une pratique régulière permet de s’adapter aux stresseurs de la vie quotidienne et recouvrer sérénité.

Le principe de la cohérence cardiaque

S’installer sur une chaise, le dos bien droit, inspirer profondément et lentement pendant 5 secondes en se concentrant sur la région du cœur, souffler lentement pendant 5 secondes. Le cycle respiratoire est donc de 10 secondes, à répéter pendant 5 minutes, soit 30 respirations.
Pendant cet exercice, porter son attention sur le souffle lent, sur l’oxygène qui entre dans le cœur et qui alimente les cellules, sur le gaz carbonique expulsé, qui détoxine l’organisme.

Ramener sa concentration sur la zone cardiaque dès que des pensées surgissent.

La fréquence cardiaque normale est comprise d’ordinaire entre 10 et 14 respirations par minutes. Avec cet exercice, elle se situe à 6 respirations par minutes.

Cet exercice, très simple, peut être effectué 2 à 3 fois par jour.

Au début, on peut pratiquer la méthode du Docteur David O’Hare. Utiliser un minuteur, le régler sur 3 minutes, et dessiner des vagues sur un papier : inspirer en montée, souffler en descente. Au bout des 3 minutes, le dessin doit compter 18 vagues. Très vite le réglage des 18 vagues en 3 minutes s’opère. Continuer la lecture

Stress : et si on respirait

Tout être vivant respire! mais savons-nous vraiment bien respirer?

Bien respirer

 La respiration

La respiration est instinctive, on ne pense pas à respirer! Elle est vitale, plus importante encore que l’alimentation, car si nous pouvons survivre après plusieurs jours de jeûne, cela est impossible après quelques minutes sans respirer!

Nous respirons environs 15 000 fois par jour. Sa régulation est assurée par le système nerveux autonome, et reste sous contrôle de notre état émotionnel.

Chaque traumatisme laisse son empreinte, sous formes de tensions, sur le corps, dans le subconscient et sur l’équilibre respiratoire.

Les tensions corporelles traitées auront un impact positif sur la respiration, et vice versa. Ces tensions corporelles peuvent être soulagées par différents moyens, comme la Technique Ostéo Bowen.

Des exercices respiratoires, (voir plus bas), auront une influence sur les tensions corporelles.

Une prise en charge du statut émotionnel aura également des répercussions positives, c’est pourquoi l’association des 3 voies contribue à un bon équilibre en matière de santé.

Comme l’alimentation, la respiration à une influence sur l’équilibre acido basique ainsi que sur le stress oxydatif. Une bonne oxygénation assure une bonne alcalinité de l’organisme, et une bonne oxygénation des cellules.

L’équilibre acido basique possède une influence sur nos émotions, en effet si le pH est à sa normalité, (7.35), l’hypothalamus dégagera immédiatement la charge émotionnelle, alors que plus le pH baisse et plus la décharge émotionnelle baisse, jusqu’au blocage.

Chaque respiration sous stress véhicule environ 1/4 litre d’air, alors qu’une respiration consciente apporte 1/2 litre d’air.

Les tensions musculaires sont le propre d’un terrain acide, après une activité sportive intense, l’acide lactique envahit les muscles en mal d’oxygène, et provoque parfois des crampes. De la même façon, une mauvaise respiration entraîne une mauvaise oxygénation qui aboutit à des tensions musculaires.

On retrouve des déséquilibres respiratoires chez toutes les personnes stressées, chez lesquelles, seule la partie haute du thorax est utilisée, la respiration est courte, saccadée et les poumons ne se remplissent pas complètement d’oxygène.

Ces personnes stressées se reconnaissent au travail par leur posture, les épaules rentrées devant leur poste de travail, le souffle court face à la hiérarchie et les collègues. Continuer la lecture