le stress, c’est quoi

Le stress est vital, c’est notre sauvegarde naturelle face à un danger.  Mais le stress peut être néfaste dans certains cas. Voyons cela en détails.

Définition du stress

Ce stress mon meilleur ennemi

Si nous voulons faire face à un ennemi pour le combattre, il est évident que nous devons connaître cet ennemi; c’est la même chose avec le stress!

Qui sait vraiment ce qu’est le stress?

Qui sait pourquoi nous sommes stressés?

Il convient de répondre à ces questions et savoir ce qui  se cache derrière le stress pour mieux le contrôler.

Et finalement qui sait si le stress est réellement un ennemi à combattre!

Définir le stress

Le stress est tout d’abord un état et non une maladie, il représente tous les déséquilibres environnementaux venant troubler l’homéostasie de l’organisme. Ces troubles mettent en place des réactions dans le corps et l’esprit pour permettre le combat ou la fuite face au danger. C’est ce que l’on nomme la phase d’alarme avec la production d’hormones, adrénaline et noradrénaline. Dans cette phase le cœur s’accélère, les muscles se contractent, l’esprit est vif, nos forces sont telles que nous pouvons être amenés à faire des choses incroyables.

Cette première phase du stress est bénéfique. Imaginons-nous entrain de traverser la rue, totalement déconcentré et nous sursautons au bruit du klaxon d’un gros camion qui fonce sur nous. Ce stress nous sauve la vie, immédiatement, en quelques fractions de secondes, on trouve la force de sauter sur le trottoir. Dès que le camion est passé, nous retrouvons le calme intérieur et continuons tranquillement notre chemin. Notre organisme s’est adapté à la situation.

Peur

La peur engendre un stress

Cette phase dite d’alarme ne dépasse pas une heure. Alors pourquoi avons-nous été aussi rapides à l’action? Tout simplement parce que l’information n’est pas parvenue à notre cortex préfrontal, cette partie du cerveau qui raisonne et établie les plans d’actions. Heureusement! car si nous avions dû analyser la situation et réfléchir aux actions à mettre en place, la réflexion aurait été de courte durée, le camion aurait été plus rapide!

En phase d’alarme, l’information est traitée dans la partie limbique du cerveau, une sorte de douane qui fait passer ou non l’information à l’étage supérieur. Si cette partie du cerveau, c’est notamment l’amygdale qui contrôle, détecte un danger, elle envoie le message à l’hypothalamus qui met immédiatement en oeuvre le plan de défense.

Conséquences du stress

La problématique du stress se fait jour dès que les stimuli dépassent 1 heure, l’organisme passe dans une nouvelle phase, dite de résistance qui peut quant à elle durer 1 mois. Le système de défense est donc maintenu en vigilance, les hormones du stress, adrénaline, noradrénaline, cortisol continuent à inonder l’organisme, en provoquant acidité, inflammation etc. Le stress devient chronique.

Passé 1 mois, nous passons dans une troisième phase, l’épuisement. La chronicité du stress entraîne des troubles divers et variés, voir le burn-out.

La phase suivante est celle des très gros troubles, juste avant la mort!

Ce stress, que Hans Selye traduit comme étant un syndrome général d’adaptation est un héritage de l’ère préhistorique, où ces mécanismes du stress permettaient aux hommes d’échapper aux prédateurs. De nos jours notre organisme fonctionne toujours avec ces mécanismes, et ce que l’on ressent comme étant une agression face à une autre personne, est perçue de la même façon par notre corps qu’une attaque par une bête féroce. Dans ce cas ces décharges hormonales, au lieu de nous donner la force de fuir ou combattre, déclenchent des dysfonctionnements de tous genres, anxiété, dépression, hypertension, maux de tête, insomnie voir même des symptômes d’asthme, syndrome du côlon irritable et autres  problèmes cardio vasculaires.

Nous comprenons donc que le stress est un état qui échappe au contrôle de la pensée de chacun, et en connaissant son mécanisme il est plus aisé de le contenir.

Contenir, signifie ici se servir du stress comme sauvegarde vitale en mode d’alarme, et tout faire pour éviter le passage en phases supérieures. Se faire un allié du stress est donc possible!

Ne pas attendre que le stress dépasse les limites, celles où l’équilibre des neurotransmetteurs est compromis, empêchant de raisonner, de penser avec clarté et de mettre des intentions pour atteindre un objectif. Le stress chronique entraîne la mort de cellules nerveuses et le rétrécissement des zones d’apprentissage, de l’hippocampe, avec perte de mémoire, alors que l’amygdale grossit, ce qui nous rend encore plus anxieux.

Comment gérer le stress

Nous avons compris que nous devons vivre avec le stress et nous sommes obligés d’appliquer des règles pour le maîtriser. Comme il paraît difficile de le contrôler, nous possédons des capacités à relaxer notre organisme.

On parle souvent de lâcher prise dans des situations stressantes! Oui mais comment fait-on?

  • Tout d’abord bien respirer, en prenant conscience de sa respiration et se concentrer sur son ventre qui se gonfle et se dégonfle. Un exercice très facile à mettre en place dès qu’un stresseur survient; ensuite il y a différentes  techniques de respiration que l’on peut pratiquer, et je nommerai la cohérence cardiaque en priorité.
  • Marcher minimum 15 à 20 minutes par jour ou courir en s’oxygénant dans un endroit agréable, tranquille, parc, forêt, autour d’un lac… Ces exercices physiques vont permettre la diminution des hormones du stress dans l’organisme remplacées par les endorphines produites à ces occasions.
  • Prendre le temps de manger en variant les menus avec un apport substantiel de fruits et légumes frais, bananes, noix, amandes, épinards, légumineuses et poissons gras.
  • Boire régulièrement de l’eau, du thé, des tisanes.
  • Pratiquer la méditation, la sophrologie
  • Complémenter son alimentation avec des produits à base de magnésium, (Ceredox du laboratoire ETNAS), oméga 3, (Promega 3 du Laboratoire ETNAS), Rhodiola, (Fitolisat rhodiola du Laboratoire ETNAS), mélisse, (Arofitom mélisse du Laboratoire ETNAS)…

Lorsque le stress est trop important pratiquer l’EFT, cette méthode de psycho énergie qui en libérant les causes du stress par la libération des émotions perturbantes permet réellement de faire tomber le stress en douceur.

Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *