Stress et maladies

On qualifie généralement le stress comme étant le mal du siècle. Découvrons les risques réels du stress.

Emotions

Le stress est vital

Si le stress n’est pas une maladie mais qu’au contraire il est vital, il peut tout à fait conduire à diverses maladies en cas de chronicité.

Le stress permet à l’organisme de s’adapter continuellement aux stimuli environnementaux et assure notre survie face à un danger imminent.

Le stress  passe d’un niveau d’équilibre appelé homéostasie, à un stade de résistance.

Dans le cas où les différentes stimulations perdurent il passe à la phase d’épuisement et peut entraîner les pathologies.

Lorsque le stress atteint la phase d’épuisement, cela signifie que le système sympathique s’épuise à cause d’un fonctionnement continu, et le système parasympathique ne peut plus assurer son fonctionnement de base dont la restauration d’énergie. Il n’y a plus d’homéostasie.

Stress et maladies

La réaction pathologique est différente d’une personne à une autre, selon la carte génétique de chacun :

Eczéma, psoriasis, cancer, dépression, douleurs…

Le stress pathologique :

– Il est répétitif

– Il est inévitable

– Il est indésirable

Le stress déclenche des stimulations d’hormones, (adrénaline), et de neurotransmetteurs, (noradrénaline), inhibant les fonctions de lymphocytes et des monocytes, d’où déficience immunitaire.

Ces stimulations sont énergivores et sont destructrices de nutriments, (Vitamine C).

Le stress est toujours inflammatoire, provoquant la prolifération des radicaux libres, c’est pourquoi les surrénales libèrent toujours du cortisol.

Il provoque la destruction du cuivre (anti – inflammatoire).

La baisse du cortisol, en cas de trop grande sécrétion, favorise les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète…

En cas de stress prolongé, la production de cortisol participe à la prise de poids. L’organisme étant en état d’alarme, de combat, va stocker de l’énergie pour répondre à toutes éventualités.

Le stress déclenche une production d’acétylcholine, favorisant l’ulcère.

Il produit l’hormone magnésuriante, accélérant l’apparition de la fatigue.

Les risques cardiovasculaires

Les plaques d’athéromes provoquent le rétrécissement des coronaires et des artères qui irriguent le cœur pouvant ainsi  aboutir à un infarctus du myocarde. Très souvent le stress favorise le tabagisme, l’hyper lipémie,  et la sédentarité accentuant ces risques cardiovasculaires.

Au Japon le  karôshi désigne la mort subite  au travail par arrêt cardiaque. Le karôshi est reconnu comme maladie professionnelle. C’est probablement l’accélération de la fréquence cardiaque par le biais de la sécrétion d’adrénaline en grosse quantité  qui est à l’origine de ce phénomène lors d’un surmenage.

Les troubles de l’anxiété

Différents troubles physiologiques peuvent accompagner une anxiété, crampes musculaires, palpitations cardiaques,  douleurs   thoraciques, maux de tête, gorge serrée, nœud dans l’estomac, perte ou augmentation de l’appétit, fatigue générale…

Il arrive que l’anxiété se porte sur une situation bien déterminée, devenant un trouble phobique. Une personne phobique peut être très handicapée et subir des crises phobiques, par exemple pour celles souffrant d’agoraphobie.

Dans certains cas l’anxiété peut être transformée en troubles obsessionnels compulsifs, (TOC). Ici pour calmer son  anxiété, l’individu va mettre en place dans son quotidien des routines qui deviennent de plus en plus répétitives jusqu’à troubler la vie sociale.

La spasmophilie fait partie des troubles de l’anxiété. Le spasmophile a une grande sensibilité émotionnelle qui se transforme en une crise subite. Palpitations,  vertiges, fourmillements, paupières qui tressaillent… font parties des symptômes de la spasmophilie.

La dépression

Elle survient surtout après un stress prolongé et important. La personne dépressive ressent de la fatigue en permanence, de la tristesse, du désintérêt.

La dépression peut déboucher sur le suicide.

Les troubles psychosomatiques

Ils regroupent l’ensemble des troubles, syndromes et  symptômes ayant une base de départ psychologique.

Les plus fréquents sont les troubles gastro intestinaux avec les ballonnements, ulcères, constipations, colopathie fonctionnelle…

Les troubles cutanés tels qu’eczéma, psoriasis, herpès, couperose… résultent d’un stress.

D’autres troubles comme  certaines migraines,  prise ou perte de poids,  perte de libido peuvent être impactés par le stress.

Les troubles  immunitaires

Le stress chronique, épuise l’organisme qui devient fragilisé et risque d’être débordé pour contrer toute attaque.

Si le trouble psychique n’est pas la principale cause de toutes ces maladies, il intervient souvent en facteur de risque. Parfois il est le principal déclencheur, (douleurs…).

Il convient de gérer le stress en éliminant toutes les émotions perturbantes. Car si se libérer du stress est impossible, se libérer des causes du stress est tout à fait possible.

Intérêts de la Psycho Énergie pour contrôler le stress

La Psychologie Énergie (Energy Psychology) est  une branche de la psychologie moderne regroupant les  diverses Techniques psychothérapeutiques considérant l’Homme dans sa globalité.

Des Méthodes de Psycho Energie comme l’EFT permettent de travailler sur les paramètres responsables des inconforts psychologiques en rééquilibrant  le système énergétique corporel.

Méthode douce et autonome, l’EFT est facile à utiliser dans le quotidien pour contrôler les différents stresseurs et reprendre sa liberté face à des situations, des émotions, qui n’ont pas quant à elles à nous contrôler.

Cette Méthode est en quelque sorte une acupuncture émotionnelle, où les aiguilles sont remplacées par les doigts.

Des études en épigénétique, (étude de l’influence de l’environnement sur les cellules), démontrent que les émotions influencent chaque cellule du corps. L’esprit dirige le fonctionnement génétique.

Les Techniques de Psycho Énergétiques, (EFT), s’appuient sur ces études, (Bruce Lipton),  et font évoluer la prise en charge du stress  et du mal – être en général, (physique et psychique),  avec douceur.

Libération des émotions générant le stress

La Méthode EFT fait partie des Méthodes de Libération Émotionnelle.

Cette Méthode est née de la rencontre entre la Médecine Traditionnelle Chinoise et la Psychologie Occidentale.

Méthode très douce, non traumatisante, elle ne fait pas revivre les traumatismes passés, son efficacité est durable.

Avec la Méthode EFT (Emotional Freedom Techniques), on ne va pas s’intéresser au souvenir traumatisant qui peut être à l’origine de l’inconfort émotionnel, mais on va s’attaquer à la cause directe de l’émotion négative, c’est-à-dire :

 « LA PERTURBATION DU SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE CORPOREL ».

Travailler à partir du souvenir lui – même va accentuer « LA PERTURBATION DU SYSTÈME ÉNERGÉTIQUE CORPOREL ». Rééquilibrer le flux énergétique, permet de gagner un temps inestimable, et évite de revivre le  souvenir du traumatisme. Il peut toutefois y avoir parfois un léger inconfort à la remémorisation du problème.

La Méthode EFT implique de tapoter certains points d’acupuncture situés sur nos méridiens en pensant à la situation qui préoccupe.

Ainsi, les méridiens perturbés se rééquilibrent. La situation dérangeante reste ancrée dans la mémoire, mais elle est déchargée de toute intensité émotionnelle négative  perturbante.

Toutes les émotions perturbantes peuvent être abordées par la Méthode EFT : Peurs, phobies, dépendances, chagrin, colère, anxiété, culpabilité, mauvaise estime de soi, traumatismes divers.

Dans les cas d’inconforts physiques, en complément de soins médicaux, la Méthode EFT est fort intéressante.

Tous les événements passés sont enregistrés dans toutes nos cellules.

Le subconscient fait remonter les émotions liées aux douleurs et inconforts physiques.

La Méthode EFT rompt l’Inversion Psychologique.

La Méthode EFT favorise la communication positive entre l’esprit et chaque cellule du corps.

Lecture que je recommande

Guérir le stress, l’anxiété, la dépression sans médicaments, ni psychanalyse de David Servan-Schreiber

Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *