Vous avez dit anxiété?

L’anxiété  est un état normal qui régule notre vie. Avant une épreuve sportive importante, un examen, il est tout à fait normal d’éprouver de l’anxiété. Certaines périodes de la vie peuvent naturellement créées de l’inquiétude, divorce, changement professionnel…

L’anxiété

C’est quoi être anxieux?

Dans ces périodes délicates, l’anxiété est même bénéfique pour permettre une adaptation aux situations et  mobiliser les ressources intrinsèques.

Il ne faut pas que cet état anxieux devienne envahissant, paralysant. C’est ce qui arrive lorsque l’anxiété perdure au terme des situations dérangeantes.

Quand l’anxiété devient pathologique, elle se transforme en peurs paniques, troubles obsessionnels, compulsions, dépendances, (cigarettes, alcool)… Le quotidien en est affecté, on se sent mal  en permanence, même si aucune raison n’est apparente. On développe alors ce que l’on nomme des troubles de l’anxiété.

L’absence de menaces réelles dans le cadre des troubles anxieux font la différence avec la peur.

Les troubles de l’anxiété se ressentent sur le plan physique, crampes musculaires, palpitations cardiaques,  douleurs   thoraciques, maux de tête, gorge serrée, nœud dans l’estomac, perte ou augmentation de l’appétit, fatigue générale…

Elles se ressentent bien-sûr sur le plan émotionnel, avec les troubles d’attention, de concentration, d’appréhension, avec des sentiments de menaces, sans pouvoir en déterminer les raisons.

L’anxieux s’attend toujours au pire, il est facilement irrité, nerveux. Des cauchemars peuvent accompagner la vie d’une personne anxieuse et la peur de mourir peut-être présente.

L’anxiété affecte le sommeil, peut provoquer chez certains de l’onychophagie, (enfants).

Les troubles de l’anxiété seront différents d’un individu à un autre, selon le cadre de vie et le mode de croyances de chacun.

Lorsque l’anxiété est permanente dans le quotidien, qu’elle devient irrationnelle,  sans fondements réels, (c’est ce qui la différencie de la peur), on parle alors d’anxiété généralisée.

L’anxiété généralisée touche environ 6 % de la population. Les femmes sont plus atteintes par ce type d’anxiété que les hommes. A partir de 40 ans près de 10 % des femmes sont concernées par l’anxiété généralisée.

Il arrive que l’anxiété se porte sur une situation bien déterminée, devenant un trouble phobique. Une personne phobique peut être très handicapée et subir des crises phobiques, par exemple pour celles souffrant d’agoraphobie.

Dans certains cas l’anxiété peut être transformée en troubles obsessionnels compulsifs, (TOC). Ici pour calmer son anxiété, l’individu va mettre en place dans son quotidien des routines qui deviennent de plus en plus répétitives jusqu’à troubler venir la vie sociale.

La spasmophilie fait partie des troubles de l’anxiété. Le spasmophile a une grande sensibilité émotionnelle qui se transforme en une crise subite. Palpitations,  vertiges, fourmillements, paupières qui tressaillent… font parties des symptômes de la spasmophilie.

Une personne anxieuse est souvent sur le qui-vive, pense en permanence à ce qui la préoccupe et oublie tout ce qui peut lui procurer du plaisir.

La personne qui rumine en permanence une idée, une  pensée angoissante ne fait que l’ancrer dans sa tête et son corps. Il lui devient impossible de s’en défaire. Les neurones doublent rapidement et une véritable toile angoissante se tisse dans le cerveau.

Les personnes anxieuses sont sujettes aux dépendances, cigarettes, alcool, aliments sucrés… Malgré leur volonté elles ne peuvent se défaire de ces dépendances, et dès qu’elles y  arrivent une autre prend la place.

Les causes de l’anxiété

Le point de départ de l’anxiété peut être déclenché par un événement bien précis :

  • Décès
  • Rupture
  • Problèmes financiers
  • Perte d’emploi
  • Maladie
  • Agressions
  • Variations hormonales, (cycles, ménopause)
  • Retraite
  • Départ d’un enfant de la maison familiale
  • Angoisse existentielle
  • Angoisse sociale, (trac…)

Les conséquences de l’anxiété

La vie sociale d’un angoissé est souvent affectée comme nous l’avons vu auparavant, notamment chez les phobiques et les personnes atteintes de TOC.

La vie familiale peut être impactée par l’anxiété. L’anxieux peut se montrer susceptible, ‘’invivable’’.

La vie sociale d’un angoissé est souvent affectée comme nous l’avons vu auparavant, notamment chez les phobiques et les personnes atteintes de TOC.

La vie familiale peut être impactée par l’anxiété. L’anxieux peut se montrer susceptible, ‘’invivable’’.

L’anxiété chez les enfants

Les enfants peuvent également se montrer anxieux très tôt dans leur vie, dans le ventre dans sa mère. Ils perçoivent l’anxiété de la mère, et de son environnement. Ils garderont cette anxiété après la naissance.

Il est naturel qu’un enfant soit anxieux dès qu’arrive le moment d’aller à l’école pour la première fois. Du reste cette anxiété se ressentira à chaque fois qu’il devra quitter ses parents.

Cette anxiété peut devenir pathologique, comme chez l’adulte, dès qu’elle interfère avec la vie sociale de l’enfant. Les conséquences peuvent se traduire en difficultés scolaires, énurésie, refus de faire des activités diverses…

Les réponses face à l’anxiété

Des prescriptions de certains médicaments sont très souvent délivrées dès les premiers signes de l’anxiété. Des substances à base de benzodiazépines, (Diazépan, Xanax), buspirone, méprobamate, hydroxyzine, (antihistaminique) … sont régulièrement prescrites par le corps médical. Ces drogues ont un effet sédatif voir hypnotique, (benzodiazépines), et il convient de ne pas les utiliser à trop long cours. Un arrêt brutal de ces médicaments est d’ailleurs fortement déconseillé.

Il convient en premier lieu de corriger son hygiène de vie en général, son hygiène mentale en particulier.

Hygiène de vie en général

  • Boire régulièrement
  • Activité physique, marche, vélo…
  • Alimentation variée, riche en fruits légumes, apports d’oméga3. L’intestin produit 80 % de sérotonine (un neuromédiateur important); il convient d’apporter fibres et eau en quantité suffisantes et limiter laitage et viande   rouge…
  • Respirer profondément; être conscient de sa respiration
  • S’occuper de soi, consacrer son énergie aux personnes et aux choses que l’on aime en repoussant les charges et situations non importantes
  • S’aimer et aimer ce qui nous entoure

Hygiène  mentale

Retrouvez la web conférence sur ce sujet, (onglet web conférences)

  • Se traiter avec bienveillance
  • Faire attention aux mots utilisés et aux pensées qui circulent
  • Ne pas prendre toutes les situations négatives comme une attaque à son encontre; ne pas se sentir juger en permanence par les autres
  • Ne pas supposer, ni juger
  • Ne pas croire systématiquement tout ce qui se dit autour de soi ni même ses propres pensées
  • Se demander quel est le risque réel dès qu’une situation perturbante survient
  • Aborder la journée d’une façon positive, s’attendre au meilleur

 Techniques de relaxation

  • Respiration, (voir articles sur la cohérence cardiaque et la Technique de Weil)
  • Méditation
  • Yoga
  • Sophrologie

Massages énergétiques apaisent corps et esprit

  • Ayurvédique
  • Shiatsu du visage

EFT

Méthode de psycho énergie permettant de se libérer des causes de l’anxiété. L’EFT permet à retrouver une bonne hygiène mentale.

Complémentation

Par les plantes

  • Valériane
  • Houblon
  • Passiflore
  • Eschscholtzia
  • Mélisse
  • Rhodiola

 Par les minéraux et vitamines

  • Magnésium
  • Vitamines B1, B6

Rassurer une personne anxieuse

L’entourage est très important pour permettre à une personne anxieuse de se détendre.

Se montrer compréhensif est impératif.

Entourer la personne anxieuse est primordiale, ne pas la juger ni essayer de minimiser son angoisse.

Guider une personne anxieuse vers un praticien spécialisé est une aide précieuse.

>>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent.<<<

9 réflexions au sujet de « Vous avez dit anxiété? »

  1. Lorsque je ressens un sentiment de lassitude ou d’angoisse , liée à ma situation d’aidante familiale auprès de ma mère , porteuse d’une maladie évolutive « Alzheimer » je repense à ma respiration et je pratique des séances d’EFT, cela m’aide à tenir et à me reconnecter à ma personne.

    Votre article sur l’anxiété m’a aidée à me reconnaître et à m’accepter anxieuse actuellement; Merci de m’envoyer votre article sur le stress, cela m’aidera à mieux gérer les situations stressantes, pour mieux accompagner ma mère.

    • Merci Véronique pour votre témoignage!

      Concernant l’article sur le stress, je ne sais pas quel est celui dont vous faites référence, mais vous le trouverez sur ce blog, qui est consacré au stress et sur lequel j’insère mes articles. Je vous invite à vous référer aux catégories, sur la droite du blog, et vous aurez accès à différents articles sur le stress, sur les méthodes que je propose…

      Concernant la maladie de votre maman et votre accompagnement, je connais bien vos difficultés et celles rencontrées par votre maman… Je vous suggère et 1er de continuer à pratiquer l’EFT sur vos propres ressentis vis à vis de la situation et en 2e de faire des rondes sur votre mère en fonction de ses capacités… Vous pouvez toujours tapoter sur elle, si elle ne peut pas le faire, dès qu’elle semble troublée, anxieuse, douloureuse… Pensez également aux bienfaits des Fleurs de Bach!

  2. Je n’arrive pas à dormir depuis 3 semaines, je suis excessivement fatigué et pourtant le soir pas moyen de m’endormir avant 3h du matin, je ne me sens pas particulièrement anxieux, il m’arrive d’avoir des palpitation, que me conseillez vous?

    • Bonjour Alex, je vous adresse un message par mail avec un n° de téléphone pour pouvoir répondre au mieux à votre problématique! Je me ferai un plaisir de vous conseiller gratuitement personnellement. (Il ne s’agira pas d’une consultation).

  3. Pratiquer un sport est bon aussi, ça permet d’extérioriser la nervosité ou des choses comme ça, moi je fais beaucoup de cani vtt, j’ai besoin de me dépenser sinon je pète les plombs

  4. Je confirme, l’anxiété est une vraie maladie et il faut vraiment la prendre au sérieux car elle pourrie la vie. Personnellement j’aime écrire pour me détendre, j’ai d’ailleurs un blog pour cela… Merci à vous pour vos conseils.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *