Arrêt du tabac et poids : les réponses

Facebooklinkedinyoutube

Facebooklinkedin

Bon nombre de fumeurs redoutent l’arrêt du tabac car convaincus qu’une prise de poids est inévitable.

Considérons cette relation, arrêt du tabac et prise de poids, d’un point de vue physiologique dans un premier temps, et d’un point de vue psychologique dans un second temps.

Impact physiologique

Pour commencer étudions l’impact physiologique de la cigarette sur la prise de poids. Pendant la période de dépendance à la cigarette, la nicotine contenue dans le tabac diminue l’appétit tout en augmentant les dépenses énergétiques et diminuant le niveau des graisses. On peut comprendre ici qu’Il est possible de grossir à l’occasion de l’arrêt de la cigarette. Cela concerne environ 2/3 des anciens fumeurs.

Dans ce cas le risque de prendre du poids est notable dans les premiers mois qui suivent l’arrêt de la cigarette.

Impact psychologique

A présent étudions l’impact psychologique de la dépendance à la cigarette. Les dépendances sont très complexes, et beaucoup de personnes ne trouvent pas de solutions. Lorsqu’elles pensent se sortir d’une dépendance, elles s’en procurent une autre. Arrêter la cigarette, peut rendre une personne dépendante des aliments, et la faire grossir.

Souvent une dépendance se déplace vers une autre. Cette dépendance mise en place pour une raison précise, traumatisme, mauvaise expérience, devient inconsciemment une protection qui peut être libérée une fois que cette raison n’a plus d’impacts psychologiques.

Les dépendances ne sont pas la cause de :

  • Mauvaise habitude
  • L’hérédité
  • Manque de volonté

Les dépendances sont causées par l’anxiété, cette sensation dérangeante qui permet de se détourner de ses raisons profondes à l’aide d’un comportement, lequel pouvant être associé de la prise d’une substance comme la cigarette.

Les personnes dépendantes expliquent bien cette anxiété, et le besoin d’accroitre ces dépendances dans les périodes de stress. Chaque personne trouve une ‘’détente’’ dans leur dépendance.

L’anxiété est également l’élément le plus important dans le sevrage. Le sevrage est lié à des facteurs physiques, qui s’estompent rapidement, et à des facteurs émotionnels qui peuvent persister très longtemps, voire toute la vie.

Quelques règles pour stopper le tabac avec réussite

Dès le début de l’arrêt de la cigarette il convient de mettre en place un plan physiologique :

  • Pas de régime strict qui renforcerait l’impact psychologique
  • Profiter du goût et de l’odorat diminués pendant la dépendance à la cigarette
  • Prendre le temps pour manger à table, au calme et bien mastiquer
  • Faire ses courses après avoir mangé pour ne pas avoir faim et être tenté par des produits inutiles
  • Préférer un petit déjeuner protéiné
  • Manger des légumes aux 2 principaux repas
  • Privilégier les fruits aux pâtisseries
  • Eviter les boissons sucrées, préférer l’eau, le thé, les tisanes
  • Pratiquer des exercices physiques, pratiques garantes de la dépense énergétique
  • Bien s’hydrater tout au long de la journée

Accompagner le plus tôt possible le plan physiologique par le plan psychologique :

  • Pratiquer l’EFT, seul ou accompagné si nécessaire, pour la libération totale de la dépendance, sans risque de déplacement de cette dépendance vers la nourriture.

>>>>>EFT et mieux-être<<<<<

L’E .F.T va donc permettre de se libérer de ces facteurs émotionnels liés au sevrage en même temps que la libération de l’anxiété elle – même.

Dans les dépendances, l’inversion psychologique joue un rôle très important. 

Pour faciliter la ‘’défusion’’ d’une dépendance, faire une bonne vingtaine de recettes de base chaque jour. Cela permettra de faire diminuer l’anxiété, et de corriger l’inversion psychologique. Travailler tous les aspects qui peuvent se présenter lors d’une ‘’défusion’’.

A noter :

Une fois la dépendance vaincue, il se peut que celle – ci devienne une aversion. La question qui revient : ‘’comment ai-je pu être esclave de la cigarette ?’’

Gary Craig recommande de continuer le processus sur la dépendance quelques jours après l’avoir dompté, pour bien le « fixer ».

La libération d’une dépendance peut être plus ou moins longue selon les personnes et l’importance de la dépendance, il y a une différence entre dépendance au chocolat, à la cigarette, et aux drogues plus dures.

Il vaut mieux se libérer d’une dépendance, avant de se libérer d’une seconde. Le travail sur une dépendance peut agir favorablement sur une autre. Commencer par la plus intense !

La perte de poids se fera en neutralisant l’anxiété. La nourriture devient un tranquillisant, (temporaire), comme la cigarette ou autre substance et comportement. Utiliser la technique de la vingtaine de recettes de base par jour, et utiliser le concept de la paix personnelle.

  • Garder sur soi la Fleur de Bach Cherry plum et prendre quelques gouttes sous la langue dès que l’envie de fumer survient. Idéalement, accompagner cette prise par une ronde EFT sur cette envie avec plusieurs séquences jusqu’à libération de cette envie

Cet article vous a plu!

Continuez la lecture en vous inscrivant gratuitement à ma Newsletter

Vous recevrez en cadeau mon Guide Numérique  

« Pourquoi et Comment Faire du Stress son Allié? »

pour découvrir:

Ce qu’est réellement le stress

Les 3 niveaux pour une parfaite gestion du stress

Vos potentiels pour répondre aux situations de stress

Inscription et Téléchargement de Mon Guide Gratuit ICI

 >>>Chers lecteurs, je vous remercie d’avoir lu cet article et je vous invite à le partager et à me laisser un commentaire ci-dessous. Quelques mots suffisent. <<<

Laisser un commentaire

You have to agree to the comment policy.